Principaux métiers concernés

Mise à jour : 
février 2011

Les principales substances associées à un risque accru de BPCO sont la silice, les poussières de charbon, les poussières de coton et de céréales.

Peu de tableaux permettent la reconnaissance de la BPCO en maladie professionnelle :

TRG : Tableau de maladie professionnelle du Régime Général
TRA:  Tableau de maladie professionnelle du Régime Agricole

Situations de travail à risque Risques à rechercher Tableaux de maladie professionnelle
Secteur minier Travaux au fond des mines de charbon TRG 91
Travaux au fond des mines de fer - Inhalation de poussières ou fumées d'oxyde de fer TRG 94
Industrie textile Employés de filature de coton, lin,
chanvre, sisal

TRG 90-B 

TRA 54

  • Métiers agricoles concernés par les traitements anticryptogamiques de la vigne
  • Usinage de bois traités à partir d'arsenic ou de ses composés minéraux

Manipulation ou emploi d'arsenic ou de ses composés minéraux (en principe interdit depuis 2001)

TRA 10

Lorsque les conditions d’exposition professionnelle ne permettent pas de rattacher la BPCO à un tableau de maladie professionnelle, après étude du dossier par l’organisme de sécurité sociale, le Comité Régional de Reconnaissance des Maladies Professionnelles (CRRMP) pourra être interrogé sur l’existence d’un lien direct et essentiel entre la pathologie et l’exposition professionnelle (4ème alinéa). Les secteurs d’activités et les principales situations à risque listés ci-dessous le sont à titre indicatif (4,8,9).
Seule une étude du dossier au cas par cas permettra d’établir ou non l’origine professionnelle. 

Activités professionnelles avec risque avéré de BPCO
Secteur minier Exposition à la silice
Bâtiments et travaux publics
  • Creusement des tunnels
  • Asphaltage des routes
Fonderie et sidérurgie
  • Expositions à plusieurs particules minérales (poussières métalliques, charbon, silice)
  • Exposition à des gaz ou des fumées (émissions des fours, fumées métalliques, oxyde de soufre ou d’azote)
Travaux agricoles
  • Milieu céréalier : ouvriers des silos, dockers, employés de meunerie
  • Production laitière
  • Elevage de porcs
Activités professionnelles avec risque possible ou probable de BPCO
 
  • Travailleurs du bois : menuiserie, ébénisterie, scierie
  • Soudage
  • Cimenterie
  • Usinage et transformation des métaux

D’autres nuisances ont été évoquées comme facteurs possibles des BPCO, mais le niveau de preuve est insuffisant.

Si le patient présente une insuffisance respiratoire chronique obstructive (IRCO), secondaire à un emphysème ou un asthme, il conviendra de déclarer la maladie en utilisant les tableaux concernés :

  • Emphysème : TRG 44 et TRG 44 bis (poussières ou fumées de fer ou d’oxydes de fer)
  • Manifestations respiratoires chroniques avec EFR altérées : TRG 82 (méthacrylate de méthyle)
  • IRCO secondaire à de l’asthme : TRG 66 (rhinites et asthmes) et TRG 70 (cobalt)  
  • IRCO : TRA 45 (affections respiratoires d’origine allergique).