Repérer l’origine professionnelle de la souffrance psychique

Mise à jour : 
janvier 2018

Comme dans toute souffrance psychique, les contextes personnels et familiaux seront également à explorer.

Interroger le patient sur son(ses) activité(s)

La spécificité du contexte professionnel pourra être appréhendée par des questions telles que :

  • Et au travail comment ça va ? (Quantité, qualité, moyens, exigences, autonomie…)
  • Et avec vos collègues ? (Confiance, isolement, agressivité, violences…)
  • Et avec les responsables ? (Reconnaissance, conflit…)
  • Y-a-t-il eu des changements dans l'entreprise ? (Organigramme ? métiers ? personnes ? lieux ? technologie ? …)
  • Dans quel esprit allez-vous au travail ?
  • Quel est votre statut professionnel ? (Type de contrat, salarié protégé…)
  • Qu'est-ce qu'il faudrait pour que vous vous sentiez bien au travail ?

Identifier si le travail peut faire partie des causes possibles de souffrance exprimée par le patient

Le médecin traitant peut interroger son patient afin de savoir si ce dernier est exposé à des facteurs de risques. 

A titre d’exemples, les questions du médecin traitant peuvent porter sur les aspects suivants :

Facteurs de risques liés aux conditions de travail :

  • Surcharge, sous charge de travail
  • Horaires de travail (décalés, postés, nuit, atypiques…)
  • Sur ou sous qualification
  • Tâches répétitives monotones
  • Confrontation à la souffrance des autres
  • Mutations, changements de poste
  • Mauvaises conditions de travail et de sécurité… 

Facteurs de risques liés aux facteurs humains et relationnels et leurs conséquences :

  • Agressions verbales, physiques, incivilités (notamment lors de travail au contact du public)
  • Conflits non extériorisés, non résolus
  • Mésentente professionnelle : conflit de valeurs
  • Absence de reconnaissance de la qualité du travail accompli, climat d'injustice
  • « Maladresse » managériale : humiliante, agressive (dirigeant caractériel), stressante (dirigeant obsessionnel) …
  • Isolement du travailleur…

Facteurs de risques liés aux méthodes de management :

  • Méthodes d'évaluation, de notation du travail
  • Niveau d'autonomie, latitude décisionnelle insuffisants
  • Objectifs à atteindre, pression temporelle
  • Injonction paradoxale : fixer un objectif mais sans en donner les moyens de l'atteindre.
  • Intensification du travail / stress, cadences
  • Restructuration qui peut briser le collectif de travail et la coopération entre les salariés
  • Perte du dialogue / perte ou déficit d'expression
  • Précarité de l'emploi, source d'insécurité...