Repérer l’origine professionnelle de la souffrance psychique

Mise à jour : 
janvier 2018

Comme dans toute souffrance psychique, les contextes personnels et familiaux seront également à explorer.

Interroger le patient sur son(ses) activité(s)

La spécificité du contexte professionnel pourra être appréhendée par des questions telles que :

  • Et au travail comment ça va ? (Quantité, qualité, moyens, exigences, autonomie…)
  • Et avec vos collègues ? (Confiance, isolement, agressivité, violences…)
  • Et avec les responsables ? (Reconnaissance, conflit…)
  • Y-a-t-il eu des changements dans l'entreprise ? (Organigramme ? métiers ? personnes ? lieux ? technologie ? …)
  • Dans quel esprit allez-vous au travail ?
  • Quel est votre statut professionnel ? (Type de contrat, salarié protégé…)
  • Qu'est-ce qu'il faudrait pour que vous vous sentiez bien au travail ?

Identifier si le travail peut faire partie des causes possibles de souffrance exprimée par le patient

A titre d’exemples, le médecin traitant peut interroger son patient afin de savoir si ce dernier est exposé à des facteurs de risques

Facteurs de risques liés aux conditions de travail :

  • Surcharge, sous charge de travail
  • Horaires de travail (décalés, postés, nuit, atypiques…)
  • Sur ou sous qualification
  • Tâches répétitives monotones
  • Confrontation à la souffrance des autres
  • Mutations, changements de poste
  • Mauvaises conditions de travail et de sécurité… 

Facteurs de risques liés aux facteurs humains et relationnels et leurs conséquences :

  • Agressions verbales, physiques, incivilités (notamment lors de travail au contact du public)
  • Conflits non extériorisés, non résolus
  • Mésentente professionnelle : conflit de valeurs
  • Absence de reconnaissance de la qualité du travail accompli, climat d'injustice
  • « Maladresse » managériale : humiliante, agressive (dirigeant caractériel), stressante (dirigeant obsessionnel) …
  • Isolement du travailleur…

Facteurs de risques liés aux méthodes de management :

  • Méthodes d'évaluation, de notation du travail
  • Niveau d'autonomie, latitude décisionnelle insuffisants
  • Objectifs à atteindre, pression temporelle
  • Injonction paradoxale : fixer un objectif mais sans en donner les moyens de l'atteindre.
  • Intensification du travail / stress, cadences
  • Restructuration qui peut briser le collectif de travail et la coopération entre les salariés
  • Perte du dialogue / perte ou déficit d'expression
  • Précarité de l'emploi, source d'insécurité...